Douglas Harding et
la Vision sans Tête

par José Le Roy

Douglas Harding est mort dans la nuit du 11 janvier 2007 à l’âge de 97 ans. Atteint d’une pneumonie en décembre, il ne s’est pas rétabli et s’est éteint paisiblement chez lui dans sa maison de Nacton (Est de l’Angleterre). Sa longue vie a été entièrement dédiée au partage d’une expérience fondamentale faite vers l'âge de 30 ans : l’Eveil à Soi.

Inspiré par le vedanta (Ramana Maharshi), le zen (Houan-Po), et les mystiques rhénans (Maître Eckhart), Douglas a été en Occident un des précurseurs de la non-dualité. Ses œuvres sont traduites dans les principales langues du monde (chinois, russe, japonais, espagnol, français, allemand etc…) et son enseignement a marqué profondément la spiritualité moderne.


Douglas a en effet initié par ses travaux une voie incroyablement originale et simple vers l’Eveil. Son enseignement, bien que fidèle au message des grandes traditions philosophiques, religieuses et spirituelles en affirmant qu’au cœur de nous-mêmes, nous pouvons trouver notre essence divine, révolutionne le chemin vers la connaissance de soi grâce à une nouvelle approche moderne ancrée dans la science, et à des expériences simples et efficaces.


Douglas Harding a su en effet présenter l’ancestral chemin vers le soi dans un langage neuf en s’appuyant sur ce que la science contemporaine a donné de meilleur , c’est-à-dire sur une attention aux faits donnés, plutôt qu’à des dogmes. Douglas n’a pas fondé son enseignement sur des textes mais sur une observation scientifique de la condition humaine, sur une approche phénoménologique du simple fait d’être en tant que première personne.


Ce nouveau chemin, appelé « Voie Sans Tête », dégagé donc de toute référence à une foi préalable ou à des croyances, exige simplement que nous fassions un effort d’attention sur ce que nous sommes dans l’instant présent. L’enseignement de Douglas nous apprend en effet que nous devons distinguer notre apparence humaine (ce que les autres voient de moi à quelques mètres de distance) de notre essence (ce que je vois de moi à zéro centimètre de distance) pour nous dégager de la première à laquelle nous nous sommes identifiés et nous éveiller à ce que nous sommes vraiment, notre essence, qu’il nomme la Vacuité, ou l’Espace d’accueil.


Pour réaliser cette prise de conscience, cet Eveil, Douglas a mis au point un certain nombre d’expériences ou d’exercices pour permettre à quiconque ose l’aventure vers sa vraie nature de découvrir réellement ce qu’il est. Ces exercices puissants, qui s’appuient essentiellement sur la vision, permettent à la conscience de se retourner sur elle-même soudainement pour se reconnaître enfin.


Ainsi quand nous nous regardons vraiment tel que nous sommes, nous découvrons qu’au-dessus de nos épaules, nous ne voyons aucune tête, aucune boule de chair chevelu, mais un espace vide, clair, immense, sans forme et sans couleur. Nous regardons le monde, non pas à partir d’une tête, d’une individualité, mais à partir de la Vacuité consciente et infinie, comme le montre ce dessin de Douglas.


Figure 1 : dessin de Douglas Harding

L’apport exceptionnel de Douglas, et qui fait de lui un des plus grands génies de la spiritualité de tous les temps, consiste donc à avoir tracé une voie simple et accessible à n’importe qui vers les plus hauts sommets de la mystique grâce à ses exercices nouveaux. Avec lui, ce qui semblait difficile (l’Eveil à soi) devient simple (il suffit de savoir regarder grâce aux exercices), ce qui semblait confus (les textes et les mythes des religions) devient clair, ce qui paraissait promis à de rares hommes supérieurs (les saints, les ascètes) s’ouvre pour quiconque cherche vraiment. La découverte de notre vraie nature est simple, évidente, immédiate et partageable grâce aux expériences . Cependant Douglas rajoute que voir notre vraie nature avec la Vision Sans Tête demande également une attention soutenue pour réellement transformer notre vie ; la Vision Sans Tête est une voie et comme toute voie elle exige de la consécration.


L’enseignement de la Voie Sans Tête est suivi par des milliers de personnes à travers le monde et, malgré la disparition de son fondateur, devrait continuer de se diffuser car la force de son message ne tient pas tant à Douglas Harding dont l’intelligence était certes exceptionnelle, la culture immense, et la présence lumineuse, qu’aux exercices qui sont efficaces par eux-mêmes. Douglas Harding a toujours pris grand soin distinguer la Voie sans Tête de sa personne refusant la posture du « maître » ou du gourou ; il nous a appris à voir notre vraie nature grâce aux exercices ; c’est à ses amis maintenant de continuer de partager avec l’humanité ce trésor incroyable de notre vraie nature.

José Le Roy


Retour à la liste des textes et articles autour du thème
« Qu'est-ce que la Vision Sans Tête ? »