Témoignage de Gérard Nannini

La trilogie de ce que nous sommes

La VST n’a pas besoin de notre croyance ou de notre incrédulité. Simplement d’un peu de notre attention pour voir et uniquement voir. Alors pour répondre à l’éternelle question « Qui suis-je ? ». Regardez seulement et examinez la question elle-même à l’envers « Je suis qui ? » et :

Considérez d’abord QUI : montrez du doigt l’apparence des choses qui vous entourent y compris la vôtre...,
Puis remontez au SUIS : désignez du doigt l’évidence qui surgit du dessus de vos épaules et demeurez-y...,
Puis laissez venir JE : un instant de totale inconscience... de silence absolu... d’immobilité complète... d’ubiquité atemporelle... qui laisse un goût d’infini, de vacuité, et de plénitude à la fois.

Quand JE est là, au point zéro du JE SUIS, la question alors s’évanouit, et il n’y a aucune réponse, VOUS êtes la réponse. Vous êtes en fait une Trilogie, la Trilogie de ce-que-vous-êtes-vraiment, la réponse à QUI... SUIS... JE ?

QUI est Conscience personnelle. Celle qui pose les questions. L’ego.
SUIS est Conscience impersonnelle qui prend conscience d’elle-même. C’est cette Capacité consciente désignée par la VST. Elle inclut dans sa parfaite transparence le monde dans ses moindres aspects. Sans elle, pas de monde, pas de vie telle que nous la connaissons. Elle nous concerne vraiment car c’est bien la seule vérité que nous, êtres humains, ne pourrons jamais partager.
JE est Conscience impersonnelle non consciente d’elle-même, la Source de tout, d’où surgit SUIS. Elle nous concerne moins directement car inexprimable ! Elle est cependant tout et tout est elle !

JE est énergie potentielle au repos. Elle reste un grand mystère ! C’est dans sa nature de s’auto-activer.
SUIS est l’énergie qui se met en mouvement. Le trait d’union entre JE et QUI. Un pont à double sens, en quelque sorte, jeté entre le Grand mystère et la vie, l’inconnu et le connu, le non manifesté et le manifesté, le vrai réel et le faux réel, l’apparence du monde et la transparence de sa Source. La totalité de la manifestation. C’est dans sa nature de s’actualiser anonymement dans un corps et un esprit dans le meilleur des cas et de s’identifier personnellement souvent en un “moi” illusoire dans le pire des cas.
QUI est cette conscience personnelle qui nous implique dans la vie et nous attache.

Toutes les questions ou les phrases que nous prononçons nous ramènent ainsi à Ce que nous sommes vraiment, car quoi que nous fassions il y a toujours un QUI, SUIS, JE ; et cette trilogie est la même Conscience une qui devient deux dès qu’elle prend conscience d’elle-même pour se manifester, et trois quand elle devient une personnalité qui s’approprie l’existence. On retrouve cet aspect trilogique dans la grande tradition qui affirme la non-dualité primordiale non manifestée, la dualité foncière de toute manifestation et le « dualisme » illusoire de l’ego ou identification. Il nous suffit d’être conscient qu'il y a un vrai Réel non duel, un faux réel duel, et un irréel égoïste ; le voyage alors se termine là où il n’a jamais commencé, au point zéro de nous-mêmes, un véritable no man’s land, une terre sans ego !


Retour à la liste des témoignages à propos de la Vision Sans Tête