Le chercheur et le trouveur

par Philippe Fabri

L'Evangile selon Thomas a été découvert en 1945 en Haute Egypte. Il est constitué de 114 logia ou paroles de Jésus, dont la moitié au moins ne se retrouvent pas dans les Evangiles canoniques. Ce texte merveilleux est difficile à aborder si on n'a pas les clés pour le comprendre. La vision de Ma Véritable Nature qui m'a été révélée au travers des exercices proposés par Douglas HARDING me permet de comprendre beaucoup plus facilement ce qui est dit dans un tel texte, alors que je n'ai aucune formation théologique particulière. Je sais que ce phénomène ne m'est pas propre ; de nombreux amis qui ont vu leur Véritable Nature ont le grand bonheur de saisir l'Essence de nombreux textes sacrés, de traditions très variées (Notre Véritable Nature étant bien sûr identique, quelle que soit la Voie que l'on suive pour la percevoir).

Je souhaiterais partager avec vous ici les deuxièmes et troisièmes logia de ce magnifique Evangile de Thomas :

Jésus a dit :
Que celui qui cherche ne cesse de chercher
jusqu'à ce qu'il trouve ;
et quand il aura trouvé,
il sera bouleversé,
et, étant bouleversé,
il sera émerveillé,
et il régnera sur le Tout.

Lorsque vous avez vu Votre Véritable Nature, votre statut de chercheur spirituel, se transforme brutalement en celui de "trouveur spirituel", et alors vous serez bouleversé (d'après le Larousse, bouleverser = faire disparaître tout trace d'une organisation antérieure), c'est à dire que votre façon de voir les choses n'obéira plus à la même organisation qu'avant. Il ne s’agit pas de rester toute sa vie un chercheur spirituel, en train de chercher un « je ne sais quoi qui doit bien se trouver quelque part », mais d’avoir l’audace de dire, de reconnaître, quand on a vu sa vacuité, que l’on a trouvé, qu’il n’y a rien d’autre à chercher, que le travail consiste à stabiliser cette vision, c’est à dire à faire disparaître toute trace de l’organisation antérieure.

Jésus a dit :
Si ceux qui vous guident vous disent :
voici, le Royaume est dans le ciel,
alors les oiseaux du ciel vous devanceront ;
s'ils vous disent qu'il est dans la mer,
alors les poissons vous devanceront.
Mais le Royaume, il est le dedans
et il est le dehors de vous.
Quand vous vous serez connus,
alors vous serez connus
et vous saurez que c'est vous
les fils du Père le Vivant.

Il faut avoir l'audace de tourner son regard de 180°, pour arrêter de chercher le Royaume à l'extérieur de nous, et trouver son entrée exactement là où nous sommes. C’est tellement simple, peut-être trop simple pour notre mental qui se complaît dans la complication du monde extérieur, refusant de voir la simplicité du Royaume, de la Source. Mais quand nous avons tourné notre regard, comment alors ne pas être émerveillé de voir que nous ne sommes pas limité à une chose, mais que nous sommes Espace pour toute chose, que nous régnons sur le Tout, puisque nous sommes le Tout. Nous pouvons alors réaliser que nous sommes l'Unique 1ère personne, celle que les chrétiens appellent le Fils Unique de Dieu, le fils du Père le Vivant.


Retour à la liste des textes et articles autour du thème
« La Vision Sans Tête et les traditions spirituelles »