L'hymne à la perle

à partir d'un enregistrement d'un atelier au Taillé en 1995

(L'hymne à la perle est un conte gnostique)

L'histoire débute en Orient, en Extrême Orient. Il y avait le roi du monde, le palais et la cour du grand roi. L'un des plus grand trésors du palais était une magnifique perle, mais malheureusement la perle fut volée. Il semblait que le voleur s'était enfuit du côté de l'Egypte avec la perle, et le fils du roi, le prince du monde s'est porté volontaire pour partir à la recherche de la perle et la rapporter à son père.

Puis-je suggérer à ce stade là que le prince n'est nul autre que chacun d'entre nous en tant que Première Personne. Le prince c'est vous. Donc le prince s'est porté volontaire pour descendre en Egypte pour retrouver la perle de grand prix. Le poème est très beau à ce moment là, parce qu'il décrit le prince comme revêtu d'une toge, une magnifique toge bleue nuit, couverte d'étoiles. Et sur sa route en direction de l'Egypte il a été obligé d'abandonner cette magnifique robe parce que bien sûr il ne pouvait pas la porter en Egypte, il aurait été trop différent des autres personnes, et donc il attérit en Egypte sans sa belle robe.
Et bien sûr, il devait maintenant vivre en Egypte, et manger la nourriture des Egyptiens, boire des boissons égyptiennes, et voyez-vous cette nourriture, ces boissons étaient droguées en fait. Cela le fit tomber dans une sorte de demi-coma et comme maintenant il portait des vêtements égyptiens, à penser même qu'il était Egyptien, il oublia complètement la raison pour laquelle il était venu en Egypte.
Au palais de son père la nouvelle se répandit qu'il avait oublié sa mission. Alors on lui envoya un télégramme sous forme d'un aigle voyageur pour lui rappeler qui il était, et pourquoi il était en Egypte. Alors il se remit en quête de la perle.

Il découvrit que la perle était au fond d'un lac très profond, tout au fond d'un lac qui était comme un cône. Non seulement la perle était là, au fond du lac, mais ici au milieu gardant, protégeant la perle il y avait un horrible dragon.
Bien sur il y a en chacun de nous un dragon qui est cette résistance et le dragon est très habile . Le prince arrive au bord du lac et trouve le dragon, alors que va-t-il faire ? Il commence par lutter, combattre le dragon et bien sûr il réussit en partie, il réussit un peu. Le dragon adore ça, il fait toujours semblant d'être défait, d'être vaincu, mais il ne l'ai jamais. Ce que souhaite le dragon c'est de faire continuer la bagarre à jamais. Parce que tant que le dragon se bat avec le prince et que le prince accepte de se battre, la perle est saine et sauve, elle est protégée et le prince oublie en fait sa mission. Alors le prince passe très longtemps à lutter avec le dragon. Mais finalement il comprend que le dragon fait toujours semblant d'être vaincu mais qu'en fait il ne l'est jamais. Alors il renonce à cette méthode.

Le dragon est très futé, alors au lieu d'être son ennemi il fait semblant d'être très amical. Il lui dit :


"Tu sais, je ne suis pas un dragon aussi affreux qu'on le dit, en fait je suis un dragon très raisonnable. Bien sur, la perle est pour toi," à ce moment là il devient un peu gêné, confus, un peu timide.
"L'ennui vois-tu c'est que la perle est recouverte de crottes de dragon, je suis assis dessus" et le monde de cela, c'est le mauvais karma. Il lui dit :
"En fait je suis tout à fait ton ami, je suis avec toi. Tout ce que tu as à faire c'est de débarrasser toutes ces saletés et tu auras la perle." Alors le prince dit :
"D'accord."


Alors le dragon lui fournit l'équipement nécessaire : pelle, brouette, en fait le prince devient le préposé aux toilettes du dragon. C'est une véritable chute pour le prince. Quelle déchéance pour un prince ! Il veut tellement la perle qu'il accepte de faire ce sale travail. Il fait ce travail pendant un certain temps et puis tout à coup il s'aperçoit que le tas de fumier ne diminue jamais. Alors il regarde en secret ce qui se passe et il découvre que lorsqu'il a le dos tourné le dragon continue de se soulager pour agrandir le tas. Le dragon n'est pas du tout constipé, alors le prince est furieux, il démissionne. Il dit :


"Je ne veux pas continuer à être le préposé aux toilettes de ce dragon."
En d'autres termes même si vous arrivez à liquider votre mauvais karma vous avez d'autres couches de karma, c'est un travail absolument interminable qui n'est jamais fini. Alors le dragon lui dit :
"Mais bien sûr Prince, j'étais juste en train de vous tester. Maintenant je vais être honnête avec vous. C'est ridicule de penser que cette perle qui est ici dans cette vieille Egypte pourrie c'est la perle de grand prix. Elle n'est pas ici la perle de grand prix. Peut-être que tu la trouveras au Tibet, en Inde, au Mexique, peut-être même au Japon ou peut-être à Nacton en Angleterre."


Alors le prince décide d'aller à Nacton, (c'est plus près,) puis il essaie les autres endroits mais il ne trouve toujours pas la perle. Alors il retourne en Egypte parce que son père et tout le monde là-haut lui a dit que c'était en Egypte, la vieille Egypte c'est-à-dire là ou vous êtes. Alors il retourne vers le dragon et lui dit :
"Sale dragon, tu t'ai bien moqué de moi."
Alors le dragon dit :
"Mais non, mais non ! je te testais encore.
Je vais te dire quelque chose, te citer des écritures"
et il excelle à citer les écritures.
"Cette perle est tellement inintéressante, tellement ordinaire qu'elle n'étincelle pas, elle est incolore, elle est terne, c'est vraiment une perle aussi ordinaire que la vieille Egypte. On ne peut même pas la distinguer de cette eau qui est là, elle est incolore et terne. Ce n'est pas cette vieille perle que tu veux vraiment."
On lui montre un coffret, un magnifique coffret fait d'or et d'argent et il ouvre ce coffret plein de joyaux, de bijoux, de rubis, d'émeraudes, toutes sortes de pierres précieuses, des opales, des saphirs mais les rubis et les émeraudes sont les plus belles.
Il dit :
"Tu vois, je suis vraiment honnête maintenant, c'est ça qu'il te faut,"
"Je te les donne",

Et le prince très content dit :
"Oui certainement il a raison !"
Le prince est émerveillé par la beauté de ces bijoux et il n'a pas tort, ils sont merveilleux ces bijoux. Et ce soir là, il s'endort heureux. Le lendemain matin il ouvre le coffret et tous les bijoux ont disparus. Le nom de ces bijoux, de ces joyaux sont les expériences mystiques, les expériences de crête.


Alors il retourne chez le dragon et de nouveau il lui dit :
"Sale, vieux dégoûtant dragon, tu m'as encore roulé."
Alors le dragon s'excusant lui dit :
"Bon, cette fois-ci la perle va t'appartenir. Je veux vraiment t'aider à attraper, à retrouver la perle. Tout cela c'était uniquement pour te tester, mais pour trouver la perle, pour saisir la perle, il faut que tu connaisses ton dragon."
Je ne sais pas si certains parmi vous connaissent des méthodes qui consistent à dire :
avant de voir qui vous êtes vraiment, il vous faut étudier vraiment le processus du mental.
Et le dragon lui dit :
"Je peux te procurer un livre excellent avec de merveilleuses illustrations qui te montreront l'anatomie du dragon, la physiologie du dragon. Ils te décriront tout ce qui concerne les écailles du dragon, les griffes du dragon, la fumée qui sort de sa bouche. Il faut que tu connaisses ton dragon parfaitement pour pouvoir attraper la perle."
Et il cite à nouveau des maîtres célèbres qui ont dit cela, des maîtres célèbres qui ont dit:
"Il faut que vous connaissiez votre dragon avant de trouver la perle."
Le dragon a toute une bibliothèque de livres spirituels. Alors le prince se met à étudier son dragon jusqu'à ce qu'il devienne un véritable expert en matière de dragon. Mais ce n'est jamais fini parce que le dragon continue de sortir, de publier des annexes à ce livre et plus il apprend à connaître le dragon, plus il y a de choses à connaître. C'est une entreprise interminable, alors le prince au bout du compte renonce à nouveau.

Et maintenant une dernière ruse du dragon. Tout au tour du lac, il y a des établissements tenus par certains pécheurs de perle célèbres et doués qui sont près à aider tout ceux qui veulent aller à la pêche à la perle. En général ces experts pécheurs de perle sont vêtus de longues robes blanches, ils ont de longues barbes blanches et ce qu'ils disent c'est :
"Je suis un grand expert dans la pêche à la perle et tout ce que vous avez à faire c'est simplement vous mettre sur mon dos et moi je vous emmènerai au fond et nous ferons cela ensemble."
Alors le prince choisit l'un de ces experts pécheurs. Qui sait, ce pécheur peut être Indien, Tibétain, Mexicain, Français ou Anglais. Il signe un contrat avec lui, il le paie et il se met sur le dos du pécheur de perle qu'il a choisit. Et bien sûr, ce pécheur est excellent, il est très expert et il plonge vraiment très profond. Le dragon est ravi, enchanté, il rit et les laisse passer.
Pourquoi ? Parce que voyez-vous le fond du lac est un cône qui devient tellement étroit qu'il n'y a pas la place pour deux personnes de passer ensemble. Il n'y a pas assez de place pour que deux personnes passent ensembles et automatiquement ils sont renvoyés en haut.
Le pauvre prince, toujours pas de perle !

Alors en dernier lieu le prince fait ce qu'il aurait dû faire dès le début. Et vous avez sans doute deviné que je me suis écarté pas mal de l'histoire originelle et ici nous retournons à la version d'origine de l'hymne de la perle.
Ce que le prince a finalement fait, c'est d'attendre que le dragon ait pris son repas, son dîner et qu'il s'endorme, qu'il sommeille. Il plonge, il passe à côté du dragon, qui est en train de ronfler et il attrape la perle sans problème et il ressort avec. Le prince est absolument ravi et enchanté. Le dragon se réveille, il est furieux, crachant du feu, de la fumée et jouant de ses griffes et de ses écailles. Mais le prince n'a plus peur parce qu'il a le talisman qui dompte le dragon.
La perle est le talisman qui dompte le dragon. Il y a là un avertissement pour nous, parce que, quand nous voyons qui nous sommes vraiment, et bien notre dragon peut nous poser toutes sortes de problèmes. Il peut se comporter très mal, mais lorsque nous avons la perle, c'est le talisman qui peut dompter le dragon. Le dragon en lui même, est impuissant.

Alors pour terminer l'histoire traditionnelle, le prince repart en direction du palais de son père en Orient et sur le chemin du retour, il ré-enfile sa magnifique robe bleue nuit couverte d'étoiles et retourne au palais de son père La joie fut très grande dans la maison.
Voilà l'hymne de la perle avec un épisode nouveau.


Retour à la liste des textes et articles de Douglas Harding